Babel, entre Maroc, Japon, Mexique et Etats-Unis: déconstruire la violence

 

Affiche du film

Affiche du film

Babel est un film dramatique francoaméricanomexicain réalisé par Alejandro González Iñárritu, sorti en 2006. Il s’agit du dernier volet d’une trilogie après Amours chiennes et 21 Grammes. A Cannes, il a reçu le prix du jury oeucuménique.

Pour qui s’intéresse à la fois au Maghreb et au Mexique, un film exceptionnel. Qualité des images, télescopage des situations. Outre Tokyo, symbole d’un monde moderne aux adolescents déjantés, deux extrêmes des chocs du « tiers-monde » : la frontière californienne Mexique/ Etats-Unis et ses binationaux, avec ce mariage au

Maroc profond, mais avec touristes

Maroc profond, mais avec touristes

cœur de toutes les dérives. Le sud marocain, lieu où se noue l’intrigue, « grâce au » tourisme japonais et gringo, occasion de montrer les phantasmes à propos du terrorisme devant un banal fait divers. Montrer aussi comment la violence est profondément différente dans chacune des quatre sociétés décrites, pour comprendre que décrypter les violences réelles sans angélisme est sans doute le moyen de faire se comprendre entre eux les habitants de notre Babel mondial. Le titre du film renvoie aux dialogues minimaux où alternent cinq ou six langues… Si les tensions sont extrêmes, les scènes comiques ne manquent pas.

Ce contenu a été publié dans film, Maroc, Mexique, Mondes d'ailleurs. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire