Bourricaud à Puno, Pérou

Changement à Puno, étude de sociologie andine, François Bourricaud, Travaux et mémoires de l’Institut des Hautes Etudes de l’Amérique Latine N° 11, Paris 1962, 239 p.

Le séjour de l’auteur au Pérou se situe en 1951-52. Les études locales du changement social sont alors peu nombreuses. Aussi bien l’auteur cite R. Redfield, mais pas Oscar Lewis, dont l’œuvre n’apparaît qu’en 1959. Rappelons-nous que, sur la France même, le Village en Francede Wylie http://alger-mexico-tunis.fr/?p=1398, publié en 1957 aux Etats-Unis et dont la traduction française sort en 1968, est encore loin.

Le livre est publié par l’IHEAL ce qui rappelle ces débuts de vaches grasses où le financement des publications était facile. L’Institut publie des thèses de doctorat (Jean Roche, Jacques Butterlin, Yvonne Beigbeder) mais aussi des mémoires de « thèse annexe » selon les normes universitaires de l’époque. C’est le cas de Changement à Puno. En ce temps les sociologues universitaires en France se comptent sur les doigts des deux mains, les pionniers de cette génération sont pour la plupart venus de la philosophie, souvent soutenus par Georges Friedman (1902- 1977) et/ ou Raymond Aron (1905- 1983), en général formés directement ou confrontés de près à la sociologie américaine, bénéficiant en outre d’un séjour en Amérique Latine (ainsi Claude Lefort en 1953-54 à São Paulo, Alain Touraine à Santiago en 1956-57). Bourricaud est donc pionnier pour ce livre sur le Pérou, dont la traduction espagnole viendra tardivement http://books.openedition.org/ifea/6479. La qualité du livre réside dns sa capacité de tenir à la fois le local (Puno), voire le micro-local (Ichu), et de l’insérer dans un Pérou que presque personne ne connaît alors en France. Et dans le don de gentede l’auteur.

Récupérer ce livre oublié (sauf peut-être au Pérou) fait parti du plaisir de garder une bibliothèque… dont quelques ouvrages ont déjà été commentés, surtout pour le Mexique  http://alger-mexico-tunis.fr/?p=127… http://alger-mexico-tunis.fr/?p=138 , 

 

Ce contenu a été publié dans Amérique Latine, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire