Asma, un périodique toulousain de soutien aux démocrates algériens, 1995- 1996

Coup de soleil est né à Toulouse en 2005, vingt ans après Paris. Celles et ceux qui sont à l’origine de notre association toulousaine avaient participé avant à bien des actions politiques liées au Maghreb. En particulier à des groupes à la fois féministes et démocratiques, dont l’association AYDA qui a porté la création du journal Asma. Celui-ci a publié sans doute au moins huit numéros, dont seulement cinq peuvent être consultés au dépôt légal de la Bibliothèque nationale : le numéro 1 est de novembre 1995 et le numéro 5 septembre 1996.

Au groupe Ayda, la composante féministe était forte, ce qui explique pourquoi le journal Asma relie aussi étroitement le combat démocratique avec la défense de l’égalité femmes/ hommes.

C’est ce qui donne une forte actualité en 2019 à beaucoup de textes que nous avons retrouvés. C’est grâce à la table ronde organisée automne 2018 par Les amis d’Averroès que nous avons recherché ses textes.

Aider nos ami(e)s d’Algérie, contraints de migrer vers la France pendant cette décennie 1990, face à la menace des groupes islamistes radicaux était une priorité. Parfois le pouvoir militaire algérien en place s’en prenait aussi à ces mêmes amis au lieu de les protéger.

Faire connaître le quotidien de la vie en Tunisie ou au Maroc comme en Algérie permettait de sensibiliser tout un public en France, mais aussi de favoriser les échanges entre démocrates des trois pays du Maghreb.

Avant Internet, quand l’édition informatisée balbutiait à peine, faire un journal était tout autant qu’un travail intellectuel un ouvrage d’atelier (ici Nuance du Sud) ou photo, ciseaux et colle avaient leur part. Georges Rivière a mis la main à la pâte.

Plus durable, dans les mêmes années la revue Pour a été publiée à Paris: en partie les mêmes équipes.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire