Maillot, une commémoration.

Le souvenir des héros de l’indépendance algérienne est un rite commun aux deux rives de la Méditerranée. Laura Mouzaia nous donne une piste entre beaucoup d’autres, à propos d’un communiste français mort en 1956: il avait déserté avec des armements vers un maquis de la région de Chlef (Orléansville à l’époque). Il faut lire sur wikipedia qu’il s’agissait d’un groupe organisé par le Parti communiste algérien. Henri Maillot, jeune officier (aspirant) a vécu deux mois dans ce maquis, qui inquiétait les groupes du FLN proches. C’est l’armée française qui a éliminé ce maquis: pris vivant, Maillot a été assassiné en « corvée de bois ». https://www.youtube.com/watch?v=6Z3McEnSNCg 

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire