Des Algéries en 2011, paroles et mémoires pour une reconstruction

Sarner en 2012

Sarner en 2012

Eric Sarner, Un voyage en Algéries, Plon  2012, 326 p.

 

Sarner, poète et écrivain, est né à Alger en 1943. Ses parents et grands-parents y habitaient au cœur de la ville populaire. Ce journaliste et réalisateur de documentaires a une formation de philosophe. Depuis 2007, il partage sa vie entre Montevideo (Uruguay) et Paris, il est attaché à Haïti.

couverture

couverture

 

Son œuvre  écrites est faite de poésie, récits, fictions entre rêve et récit (La passe du vent, sur Haïti). Il cherche dans le passé  les racines des situations qu’il vient voir sur place, il analyse les langues que parlent les témoins qu’il écoute. Styliste rigoureux dans le genre de Gilles Lapouge, militant, il prend parti, en restant toujours critique de ceux qu’il aime. Pour le présent livre, il nous parle de « l’Algérie […] une société en vrac qui se cherche dans les décombres de son histoire ». Ses descriptions s’appuient sans cesse sur un passé sans images d’Epinal, sur les récits de ses interlocuteurs, entre vieux amis et rencontres de hasard. Un grand reportage sur une Algérie dont il détecte les signes de reconstruction.

 

Ce contenu a été publié dans Algérie, Maghreb, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire