jour le jour

 

Juin 2016, on frise les 40000 consultations, avec toujours les mêmes thèmes consultés en priorité et une alimentation en nouveaux articles modeste: je travaille encore majoritairement pour Coup de Soleil…

Mai 2015, trois ans: les 20000 consultations sont atteintes, avec une alimentation en nouveaux articles ralentie  (on atteint la centaine), à cause d’un gros investissement dans le lancement du nouveau site de Coup de soleil…

Novembre 2014, deux ans et demi de ce blog, le cap des 13000 consultation est franchi, sur plus de 80 articles. Toujours en tête le Souf (2300 consultation cumulées pour 4 articles), puis Boujemaa Souidani (800). Puis les « deux naïfs » racontant les amis Bibard dans leurs SAS, avec 600 consultations, puis 340 consultations pour les trois textes sur l’éducation au Maghreb. Salut à tous les lecteurs et merci à ceux qui veulent commenter..

Mai 2014, deux ans et quelque 9000 consultations. Un nouveau paquet  mis en ligne, au coeur de mes préoccupations sur l’éducation au Maghreb

http://alger-mexico-tunis.fr/?p=981

http://alger-mexico-tunis.fr/?p=978

http://alger-mexico-tunis.fr/?p=958

 

Novembre 2013, presque un an et demi de ce blog, le cap des 5000 consultations a été passé, alors que les mois récents j’ai produit peu d’articles nouveaux. Les têtes d’affiche qui se confirment: Boujemaa Souidani et le Souf, mais en nouveauté Tlaloc et Diego Rivera (tout simplement parce que le Mexique est au programme des concours actuels de géographie pour les professeurs d’enseignement secondaire…)

Mai 2013, presque un an de ce blog, avec quelque 50 articles publiés et depuis septembre 2012 quelque 2500 consultations… Ce travail est maintenant rodé, mais le goût se fortifie d’inventer des thèmes, de profiter des lectures, spectacles et visites pour nourrir cela. Une satisfaction: quand un personnage, un lieu, un thème attirent des visiteurs. Alger sans Mozart, on pouvait s’y attendre. Mais plus surprenant, l’intérêt suscité par Boujemaa Souidani, les visites du Souf. Plus que la vanité d’auteur, le jeu des trouvailles qui marchent.

Fin novembre 2012, six mois de plaisir pour envoyer une trentaine de messages, avec un apprentissage qui continue (choisir un titre, une image, un thème). Apprendre l’art du mot-clé, du lien. Alors que la publication traditionnelle donne un « retour » sous forme de livres vendus en une année, ici on est comme celle ou celui qui attend le client: s’arrêtera? entrera? achètera? demandera une dédicace? En trois mois mille anonymes ont ouvert la porte, à peine la moitié ont jeté un oeil sur un message. J’apprends par quelle voie ils sont arrivés là, quels textes ont le plus tiré l’oeil, je me demande si c’est le thème, le personnage, un titre accrocheur. Je ne sais si le chaland s’est arrêté longuement ou n’a fait que passer. Bonne promenade! Trop tôt pour un bilan

Laisser un commentaire